Du même thème
Recherche

accès rapide
1981 Ernee Kerv.jpg
4027

Junior 1980 : un trio infernal ! Partie 1


12/11/2012

Les destins croisés des 3 principaux animateurs du championnat de France junior, édition 1980.

Par Dilhat
Pilote français
S’il existe d’excellents crus dans les annales du championnat de France junior, le millésime 1980 constitue pour sa part une édition quelque peu insolite, puisque les trois pilotes qui constituent son podium final seront amenés par la suite � se disputer les honneurs - avec succès - sur les circuits de l’hexagone pendant de nombreuses années, prolongeant ainsi au plus haut niveau les joutes initialisées alors qu’apprentis pilotes…�

C’est d’abord Yves Gervaise qui va s’illustrer pour sa première saison « inter ». Rejoignant directement les rangs du championnat 250, où il retrouve son� aîné� Patrick, Vonvon réussit l’exploit de décrocher le titre de vice-champion de France dans la catégorie, derrière un Patrick Fura ultra dominateur, il est vrai. Sur sa 250 Yz, Yves passe même tout près des points lors du très boueux Grand-Prix d’ouverture de la saison � Cognac, une glissade lui faisant perdre le bénéfice d’une remarquable 9ème place dans le dernier tour de la première manche.�

De son coté, Yannig Kervella fait ses armes en 125, où, toujours sur sa KTM, il acquiert de l’expérience, tant en championnat de France (5ème au classement final), qu’en Grand-Prix (sans marquer le moindre point cependant).�

Dans la même catégorie, Christain Vimond connaît pour sa part une première saison effroyable ponctuée par une fracture de la jambe et une très modeste 17ème place finale…�

D’une certaine manière, la hiérarchie du junior 80 semble se confirmer dans les différents résultats de cette première saison.�

L’exercice 82 va cependant modifier quelque peu la donne. Gervaise, sous la pression de Jacky Vimond et Dan Péan, recule d’un cran dans la hiérarchie nationale alors que ses apparitions en GP demeurent timides (il passe, entre autres, � côté des points en France du fait d’une chute en première manche).�

De son côté le Breton, armé d’une KTM officielle, s’empare du titre laissé vacant par « Javim » dans la catégorie des 125cc, bousculant ses� aînés� qu’on imaginait reprendre le flambeau après plusieurs saisons dominées de main de maître par le Normand (ainsi Fouchet, Alain Fura, Eric Robert ou encore Michel Fischer).
En Grand Prix, Yannig s’affirme lors d’un Grand Prix de France réussi où il score ses premiers points sur les tablettes FIM…
De son coté Christian Vimond réalise lui aussi une très belle saison et laisse entrevoir de belles possibilités, ayant provisoirement été le dauphin de Kervella dans la catégorie 125 avant de connaître quelques déboires qui le feront rentrer dans le rang (7ème au final)....
Photo : Michel Moncler
Vos commentaires
Articles du même thème