Du même thème
Recherche

accès rapide
his307.jpg
3122

Motocross des Nations 1975


04/04/2014

Baborowsky survole les débats

Par L'archiviste
Motocross des Nations

La Belgique, malgré ses trois titres mondiaux et sa victoire au Trophée des Nations, n’a pas pu réussir le grand chelem et a dû concéder la victoire une équipe Tchèque survoltée devant son public.

Cette édition du Motocross des Nations se déroulait donc cette année en Tchécoslovaquie, sur le circuit de Sedlecany. Une piste tracée flanc de coteau dans le sable et les pierres, peu spectaculaire mais en tout cas très éprouvante pour les pilotes. Lors de la présentation, on retrouvait pour ainsi dire les mêmes protagonistes que huit jours auparavant en Italie.

Tout au plus y avait-il quelques changements mineurs dans les équipes : ainsi Jonsson prenait la place de Hansen chez les suédois, Novacek remplaçait Halm La Belgique avait conservé son quatuor vedette, les Américains également. Quant la France, Bacou et Péan avaient comme lieutenants Terroitin et Gomez, ce dernier remplaçant Nowak blessé.

Le Hollandais Sigmans est le plus rapide s’extraire du peloton des 54 concurrents avec dans sa roue Mikkola, Churavy et Péan. Au premier passage, Mikkola est passé au commandement et au bout de 5 mn de course, Churavy commence attaquer sérieusement le Finlandais. Sous une immense ovation jaillie de la foule, Churavy passe bientôt Mikkola et semble bien parti pour la victoire. Hélas ! La mécanique ne l’entendait pas de cette oreille et Churavy doit rentrer au parc, moteur cassé, quelques tours de la fin.

Mais la relève est prête dans le team Tchèque : Baborowsky, parti dans le milieu du paquet, comblera son handicap et après 30 minutes de lutte viendra attaquer Mikkola pour la seconde place. Lorsque Churavy rentre au parc, Baborowsky le remplace immédiatement et gagne avec quatre secondes d’avance sur Mikkola.

Heikki Mikkola


Derrière un homme défend son prestige avec hargne : il s’agit de De Coster. Mal parti, il fera voir sa roue arrière beaucoup de pilotes pour finalement ravir la deuxième place Mikkola. A la quatrième place, on retrouve Ribaltchenko, devant Everts et Rahier : ces trois hommes ont effectué une très belle remontée. Dans le camp français, la malchance continue : seuls Gomez et Bacou sont classés 32e et 31 e, Péan étant tombé en panne d’essence 200 mètres de l’arrivée alors qu’il occupait la onzième place. Enfin, Terroitin a cassé sa chaîne dans les premiers tours.

En deuxième manche, De Coster ne se laisse pas surprendre, cette fois, et s’installe d’emblée au commandement, suivi de Baborowsky, Mikkola, Sigmans et Pomeroy. Au bout de cinq minutes Sigmans retombe dans l’anonymat du peloton, tandis que Pomeroy passe la troisième place devant Schmitz. Pendant dix minutes, la foule en délire suit le match De Coster-Baborowski qui tournera l’avantage du Tchèque et se soldera par une nouvelle victoire tout fait indiscutable, reléguant De Coster A cinq secondes.

Zdenek Velky


Si pendant toute la première partie de cette seconde manche, Schmitz a occupé la troisième place, il se la fera ravir finalement par Velky. Pour ne pas être en reste avec ses coéquipiers, Churavy son tour se déchaîne, en revenant de la dixième la quatrième place. Mikkola, très mal parti, refera son retard, mais devra se contenter de la cinquième position devant Schmitz et Van Velthoven. Avec ce tir groupé, la Tchécoslovaquie se voit donc proclamée vainqueur de ce Motocross des Nations, avec neuf points de moins que la Belgique. Derrière ces deux super nations, on a la surprise de trouver la Grande-Bretagne.

Et les français ? Ils ne seront pas classés, puisque Serge Bacou souffrant d’une cote, décide de ne pas repartir en seconde manche. Du même coup comme il faut six résultats pour être classé et que nous n’en n’avons eu que deux en première manche, trois en seconde manche n’auraient pas suffit nous faire admettre dans le classement.

Voici le classement

Classement par équipe

Composition des équipes

Tchécoslovaquie : Baborovsky.A (CZ), Churavy.J (CZ), Novacek.M (CZ) et Velky.Z (CZ)

Belgique : De Coster.R (S), Everts.H (Puch), Rahier.G (S) et Van Velthoven.J (Y)

Grande-Bretagne : Allan.V (Bult), Miller.I (Bult), Noyce.G (Maïco) et Nunn.S (CZ)

Finlande : Halm.RK HVA), Mikkola.H (HVA), Piippola.P (Maïco) et Sundstrom.E (HVA)

Union-Soviétique : Botchkov.A (CZ), Khudiakov.V (CZ), Moiseev.G (KTM) et Rybaltchenko.E (CZ)

Pays-Bas : Herlings.P (Maïco), Lammers.J (Bult), Sigmans.F (Maïco) et Wolsink.G (S)

Italie : Alborghetti.I (Maïco), Dente.C (Bult), Forni.I (Villa), Piron.P (CZ)

Norvège : Bull.TP (HVA), Funderud.T (Bult), Haugerud.S (Maïco) et Kristoffersen.J (Y)

Etats-Unis : Di Stefano.T (S), Howerton.K (HVA), Lackey.B (HVA) et Pomeroy.J (Bult)

Suisse : Bunter.M (KTM), Graf.F (Y), Maret.C (Y) et Rossy.R (KTM)

Source et photos : Moto Journal n°233 / J.Levasseur

Vos commentaires
Articles du même thème