Du même thème
Recherche

accès rapide
Dan Tilly.jpg
3365

Saison : Championnat de France 250 inter 1983, partie 1


14/11/2012

Revivez une saison de championnat de France de motocross 30 ans plus tard !

Par Dilhat
Championnat de France
Voil quelques mois, pour ne pas dire quelques années, j'avais commencé la rédaction d'un "mémoire" sur la saison 250 inter en 1983. Je l'ai retrouvé un peu par hasard et me propose de vous faire partager mes souvenirs de cette époque, pour ceux que cela pourrait intéresser...en attendant que je complète ce récit dans les semaines venir.

J’ai pu lire quelques sujets évoquant avec nostalgie les années bénies du motocross et de la pop music, savoir les années 80. Phénomène complètement normal et qui succède la nostalgie des « Seventies » (moins prononcée il est vrai, mais faut admettre que le style des gens tendait alors vers une laideur indémodable ce dont conviendront des générations entières pendant un bon nombre de siècles encore. Je ne serais d’ailleurs pas étonné qu’en 8025 on tremble pareillement d’effroi devant les photos de ces curieux personnages aux cheveux longs moustaches et en pattes d’eph’ posant béats en train d’écluser un Ricard – seul dénominateur commun entre les générations passées et futures - le coude solidement appuyé sur une table en formica orange pendant que bobonne, la raie bien large au milieu et les cheveux plaqués, écluse un San Pellegrino Bitter, mais je digresse, selon une fâcheuse habitude…) qui elle-même fut précédée de la nostalgie des années 60 (alors l d’accord, c’était quand même l’époque du Général), succédant elle-même aux magnifiques années 50 (la naissance du Rock, non ?) qui furent devancées par les années 40 qui, il est vrai, suscitent un peu moins d’enthousiasme pour des raisons un peu nébuleuses (y avait quand même le Général, merdalors !).

Bref on pourrait remonter jusqu’au directoire, voire même l’ère du pré-cambien et y trouver encore des vieux ronchons pour y évoquer le bon vieux temps d’avant que c’était mieux que c’te saloperie de merdaille qui t’ nous foutent maintenant que c’en est des simagrées... Germaine sert nous donc un p’tit jaune tu vois bien qu’j’ai le gosier tout fec bon de dla. Ca n’est un coup bientôt chi.. d’la poussière… Hum.

Donc fort de cette ambiance propice, je vais tâcher, en quelques phrases simples et en faisant appel mes souvenirs d’enfance, de vous narrer ce qui a pu être le championnat de France de motocross 250 en catégorie Internationale ou encore « inter » lors de la saison 1983 si tant est que mes souvenirs ne soient pas trop biaisés ou imprécis, car le temps qui efface tout ( commencer par nous) se montre bien souvent implacable quant il s’agit d’isoler des faits de notre passé au détriment de leur contexte précis et de n’en percevoir le contenu que par le prisme déformé de la mémoire (y a pas le style, on en a, ou pas).
Pourquoi ce choix ? Hé bien je me remémore avoir assisté 5 des 6 épreuves de ce championnat qui correspondait l’arrivée de mon frère Olive, qui n’était pas encore Olaf, chez les « gros bras », ainsi que l’on appelait les pilotes "inters" cette époque, ce qui pourrait suffire établir une base solide pour cette narration.
Photo : Michel Moncler
Vos commentaires
Articles du même thème