Du même thème
Recherche

accès rapide
his227.jpg
3073

Les championnats de France 1955 - 350cc


28/10/2013

Hazianis remporte également son 1er titre de Champion de France

Par L'archiviste
Championnat de France

Tracé sur les pentes de la vallée du Renom, ce circuit est l’un des plus beaux actuellement offerts aux amateurs de motocross et qui réunit certainement le plus de suffrages favorables de la part des pilotes. L’organisation elle-même était un modèle du genre, ce qui est assez rare en France pour être souligné, d’autant plus que les installations (tribunes, chronométrage, tour de contrôle, barrières de protection, etc…) ne sont pas fixes et nécessitent par le fait un gros travail de préparation. De plus et malgré un service d’ordre réduit, le public fut d’une discipline exemplaire, ce qui évite bien des incidents désagréables.

On estime environ une dizaine de mille le nombre de spectateurs qui s’étaient déplacés Chemiré. C’est peu, diront certains, surtout pour un Championnat de France. Mais c’est beaucoup en égard au temps qu’il fit durant les jours précédents et l’activité qui régnait au Château de « Belle fille ».

Après la présentation officielle des concurrents Mr Trouillet, Préfet de la Sarthe, le directeur de piste laisse le champ libre 20 concurrents, tous sur des BSA Gold Star plus ou moins récentes, qui vont tenter de ravir le titre Robert Klym. Dans la ligne droite du départ, Hazianis, d’une façon extrêmement rapide, se porte en tête dès les premières dizaines de mètres de cette course qui se dispute sur 25 tours.

A sa suite, il emmène Delpeyrat, puis Klym, Tiarcelin, Juigné, etc…Godey est 8ème. Au 2ème tour, les positions des leaders sont les mêmes et Hazianis qui mène une allure infernale a déj confortablement distancé Delpeyrat. Celui-ci, sans doute pour soutenir le train et aussi fatigué par les 18 tours qu’il a couvert en 250cc, fait une chute dans le fossé après le départ, et Klym gagnera une place de ce fait au 3ème tour. Jusqu’ la fin des 25 tours, la course sera une démonstration de pilotage par Hazianis qui domine nettement le lot de ses adversaires et roule une vitesse impressionnante.

Il ne ralentira pas, augmentant sans cesse son avance au fil des tours. Derrière lui, mais loin, Robert Klym se maintiendra 2ème devant Delpeyrat, mais celui-ci victime sans doute de l’effort physique qu’il vient de fournir, est en butte aux attaques de Godey, qui revient de façon formidable. Au 10ème tour, Godey s’octroie la 3ème place et se porte aussitôt l’assaut de Klym qui a déj une minute de retard sur le leader. Derrière Delpeyrat 4ème, on trouve Humbertjean suivi de Lefèvre. Tandis que Godey se rapproche de Klym, Humbertjean, de son côté attaque Delpeyrat qui semble un peu rendre la main et se laisse passer au 16ème tour.

Mais Lefèvre ne veut pas être en reste et d’un seul coup, 2 tours plus tard, il double la fois Delpeyrat et Humbertjean pour se trouver 4ème derrière Godey que précèdent Klym et Hazianis ! Godey passe son tour l’attaque de façon très autoritaire et double enfin Klym au 23ème tour pour s’assurer une belle place de vice-champion derrière le manceau Hazianis, follement applaudi par le public son arrivée.

Paul Godey, vice-champion de France

Voici le classement :

1) Hazianis.J en 1h05’35”

2) Godey.P en 1h06’20’’

3) Klym.Ro en 1h06’59’’

4) Lefèvre.R 1 tour

5) Humbertjean.R

6) Delpeyrat.G

7) Tiarcelin.J

8) Brassart.Y

9) Zaconni.

10) Allaire.L 2 tours

11) Drobecq.R

12) Juigné.A

13) Cros.J

14) Maisonneuve.J

15) Dubois.M

16) Moreau.

17) Julienne.R

18) Combes.R

19) Steffe.F

20) Leclercq.

Source et photos : Moto Revue n°1262 / J.Junior

Vos commentaires
Articles du même thème