Du même thème
Recherche

accès rapide
his184ch250.jpg
2969

Les Championnats de France 1953 - 250cc


18/07/2013

Michel Bénard double la mise

Par L'archiviste
Championnat de France

Les 250 eurent les premières l’honneur de la piste (sèche et poussiéreuse souhait) cernée par une foule de plusieurs milliers de personnes, alléchées par le plateau exceptionnel.

Bénard, tenant du titre, montait une NSU Max, dans un cadre de sa conception. Un essaim de Dot vrombissait également au départ, venu des quatre coins de le France et assaisonés toutes les sauces possibles, avec fourche télé, fourche parallélogramme, sans suspension arrière, avec suspension arrière, etc…Le reste des pilotes menait des 250 NSU OSL. Olivetti créait également une petite sensation avec sa spéciale Puch au bruit d’échappement bien dans la tradition sportive de Graz !

C’est d’ailleurs ce meêm Olivetti qui fait un départ foudroyant, dès le signal, et en un instant tout ce monde pétaradant s’est envolé, sauf le n° 12, Juigné, qui est en grande difficulté en haut de la grande montée. Au 1er passage, Olivetti est encore en tête, talonné par Bénard et Klym Robert, Amedeo, Voreux, Humbertjean, etc…

Olivetti mènera encore durant 3 ou 4 tours , mias Klym passe Bénard puis Olivetti et s’installe au commandement. Gardona, sur une 250 Puch, cale dans la Fosse aux Loups, repart, mias devra abandonner juste en bas de la montée. Durant ce temps, Klym continue sa marche triomphale, toujours inquiété malgré tout par Olivetti, puis par Bénard qui revient très fort. La course semble apparemment gagnée pour Klym, quand surprise ! la mi-course environ, après un bruit sinistre, il ralentit l’allure pour s’arrêter finalement dans la Fosse aux Loups, chaîne primaire brisée.

Michel Bénard, double champion de France

Il semble vouloir abandonner, mais son mécanicien répare rapidement et remet son pilote en selle. Malheureusement tout espoir de championnat est perdu pour celui-ci désormais. Bénard est donc désormais libre dans sa course et n’a pas de peine lâcher Olivetti qui terminera près de 18’’ du leader.

En 3ème position, nous trouvons Humbertjean de Meaux, sur une 200 Dot superculasse Maucourant qui fait une course excellente, puisqu’au début de l’épreuve, il se trouvait en 8ème position ! Le 4ème est Voreux 25’’ d’Humbertjan et qui se maintint quelques temps devant ce dernier.

Source et photo : Moto Revue n°1158

Vos commentaires
Articles du même thème