Du même thème
Recherche

accès rapide
edi490d.jpg
5056

D'Ernée à Ernée


26/10/2015

Ben Townley se rappelle au bon souvenir des MX fans

Par Dilhat
Motocross des Nations
Ben Townley, dix ans après...

Voici quelques jours, les plus heureux d'entre nous ont eu l'occasion d'assister au Motocross des Nations, l'épreuve phare de la saison MX, qui s'est déroulée sur le circuit d'Ernée, dix ans après une édition restée dans les mémoires. L'occasion nous est donnée de faire un rapprochement entre ces deux occurrences.

Il y a dix ans, donc, le petit bourg de Mayenne accueillait donc pour la première fois les géants du MX mondial dans le cadre unique qu'est le Motocross des Nations. Comme il y dix ans, cette édition s'annonçait comme un règlement de comptes entre pilotes Américains et Français. Comme il y a dix ans, les pilotes des autres nations furent relégués au rang d'arbitres ou de spectateurs privilégiés de ce duel. Comme il y a dix ans les boys et les bleus abordaient la dernière manche dos à dos, à égalité parfaite au terme des deux premières joutes.

En 2005, l'équipe de France, composée de Tortelli, Pichon et du Cobra Vuillemin avait connu des fortunes diverses : le Dyno, globalement plus rapide que Tedesco, avait concédé un peu de retard, la faute à des envolées ratées et un accrochage fatal en deuxième manche. Pichon avait fait le dos rond mais avait du s'incliner face à un Carmichael au fait de sa gloire. Mais Vuillemin avait su profiter des cabrioles de K-Dub pour replacer la France à niveau, donc, au départ de l'ultime manche...Las ! Lors du dernier débat, les Américains s'assuraient, malgré le beau baroud de Rocket à deux doigts de déborder Windham dans les derniers tours, une domination sans partage. Ou presque.

Un jeune homme, venu de Nouvelle-Zélande, s'était ainsi mis en tête de donner la réplique au meilleur pilote du moment, et probablement de tous les temps. Et c'est ainsi que les spectateurs admiratifs, voir médusés, ont pu assister à cette performance si remarquable du jeune Ben Townley, donnant la chasse à Ricky Carmichael en personne avec un aplomb invraisemblable. Et si RC4, fort de son holeshot, allait finalement tenir son rang, la course de BT est restée dans la mémoire collective des MX fans.

C'est donc sur la foi de ce souvenir magique, que Ben Townley, retraité du MX (après tant de blessures et de déconvenues) a repris du service quelques mois avant le rendez-vous d'Ernée 2015, afin de clore sa carrière dans un écrin digne de sa légende...

Que pouvait espérer le pilote Honda au moment de s'envoler pour la terre de France qui l'avait vu réaliser ce qu'il considère lui-même comme la plus belle course de sa carrière ? Probablement pas de rééditer une performance quasi similaire lors de cette ultime course. Et si dix ans après, ce sont les Français, désormais favoris, qui se sont imposés sans discussion possible, Townley est, quant à lui, bel et bien parvenu à écrire le dernier chapitre de sa légende : celle d'un pilote sorti de sa retraite pour donner, une nouvelle fois, la chasse à l'ogre du moment, incarné cette fois par Romain Febvre.

Les Nations sont invariablement une course de géants. Et au Panthéon des pilotes légendaires de cette épreuve, où figurent en bonnes places le bûcheron Mikkola, le génial Robert, le formidable O'Mara, le magnifique Lechien, l'insubmersible Gautier Paulin et bien sur, en premier lieu, le fantastiquissime Danny Chandler, une statue supplémentaire sera érigée à la gloire de Ben Townley, formidable représentant des antipodes et incontestable héros des collines de Mayenne...

[photos : Tonylamalte]
Vos commentaires
Articles du même thème