Du même thème
Recherche

accès rapide
int376.jpg
4441

Draguignan 1972


20/10/2014

En plein mois de Novembre, Bacou et Aymard remportent leur catégorie

Par L'archiviste
Motocross National

Pour la troisième fois consécutive cette année, le Motoclub Dracénois vient de mener à bien l’organisation de son motocross de l’Armistice, malgré des conditions atmosphériques qui décourageaient les plus optimistes.

En effet, il plut toute la semaine précédant la course et au matin du jeudi 11 novembre, la pluie redoublait de plus belle. 13 Coureurs n’ont d’ailleurs pas fait le déplacement, pensant que la course serait annulée. Les organisateurs Dracénois n’ont vraiment pas eu de chance.

Ayant mis sur pied un motocross en 1968, leur première organisation de cross, qui se déroulait pourtant au mois de juin, connut l’orage du début jusqu’à la fin de la course.

Cette année, le motoclub Dracénois présentait le 4 avril, une épreuve du Championnat de France Junior et une course inter en 500cc. Hélas, la pluie était encore de la partie, et une seule manche du Championnat pu être courue, éprouvant d’ailleurs grandement les machines des participants.

En ce 11 novembre 1971, le MC Dracénois organisait son deuxième motocross annuel, et la pluie ne cessa de tomber que vers midi. La piste était détrempée mais le soleil faisait son apparition, et les courses eurent tout de même lieu…dans un immense bourbier.

Deux courses étaient au programme, tout d’abord en 250cc, avec vingt-trois coureurs au départ dont deux internationaux et quatre du Championnat Junior, ensuite en 500cc, avec seize coureurs dont cinq internationaux.

En 250cc, on pouvait s’attendre à un doublé des Montesa, avec Nowak et Combes, mais c’était une erreur que de ne point compter sur les Juniors Aymard, Guérin surtout, qui se sont très bien comportés, et aussi Giordanengo et Pascual.

Dans la première manche des 250 donc, c’est Combes qui passe en tête au premier tour, et l’on pointe en seconde position Aymard, qui est vice-champion de France Junior, et qui tient la cadence. Vers la mi-parcours, Combes connait des ennuis et est obligé de rétrograder sensiblement. Aymard qui est toujours second, se trouve donc en tête, pour ne plus la quitter jusqu'à l’arrivée de cette manche.


Aymard, vainqueur au général 250cc


Au départ de la deuxième manche, c’est Aymard, décidément en grande forme qui part en tête, suivit de Giordanengo qui connut, hélas lui aussi, trop d’ennuis dans cette course. Puis combes, qui a remonté, se trouve dans la roue d’Aymard. Ils s’accrochent tous deux et chutent, laissant Nowak qui était troisième, prendre la tête. Aymard pourra repartir, mais Combes rechutera un peu plus loin, se blessant à la clavicule, laissant fuir tous ses espoirs.


Nowak en bagarre avec Degiovanni


Dans la troisième manche enfin, Nowak part en tête et on se demande comment la victoire pourrait lui échapper. Suivent dans l’ordre : Guérin, Aymard et Giordanengo. Après une magnifique poursuite contre Nowak, Guérin chute et Giordanengo qui se rapproche de plus en plus d’Aymard, parvient finalement à le passer. Aymard, qui est surpris, sort de la piste et cale son moteur. Il pourra quand même repartir sans perdre d’autres places.

Toujours en tête, Nowak, qui lui n’est plus un junior, ne résiste pas aux attaques de Giordanengo et le tout dernier tour lui coutera la victoire finale, engorgeant environ 300 mètres avant l’arrivée.

En 500cc, la course fut menée en long et large par Serge Bacou, Champion de France en 250 et en 500, qui partit en tête au départ de chaque manche. Seul Jacques Broutin put le suivre et même d’assez prêt dans la troisième manche.

Ensuite, il convient de souligner également la bonne course de Gérard Gensac qui refait surface et de Jean-Claude Bontemps, qui se montra déjà très rapide le matin aux essais, sous la pluie.

Jacques Vernier, l’ex-Champion de France, ne pilotant pas sa CZ habituelle, ne put faire mieux que troisième dans la dernière manche, chutant deux ou trois fois dans les deux premières.


Vernier pas à son aise


Sixième au général, Jean-Claude Rolland se classe premier National, terminant même quatrième dans la première manche.

A la douzième place, nous trouvons Roger Lefèvre, de Senlis, motocrossman des années 50, qui la quarantaine bien passée, remet ça, au guidon d’une 370 AJS. Francis Fonbelle, le directeur sportif Dracénois courait également avec lui à cette époque.

Voici les classements :

250cc

1ère manche

1) Aymard

2) Nowak

3) Guérin

4) Combes

5) Brunet

2ème manche

1) Nowak

2) Guérin

3) Aymard

4) Fallot

5) Fauverge

3ème manche

1) Giordanengo

2) Aymard

3) Nowak

4) Fallot

5) Guérin


Hubert Guérin, 3eme au final en 250cc


Classement général

1) Aymard (Maïco)

2) Nowak (Montesa)

3) Guérin (HVA)

4) Fallot

5) Pascual (Bultaco)

6) Brunet (HVA)

7) Mazé (Maïco)

8) Wolf (Montesa)

9) Degiovanni (HVA)

10) Giordanengo (CZ)

11) Furgal (Bultaco)

12) Fauverge (Maïco)

13) Bourquet (HVA)

14) Ramel (CZ)

15) Gréfeuille (HVA)

16) Combes (Montesa)

17) Llacer (Maïco)

18) Oustric (Montesa)

19) Cornand (Montesa)

20) Lambelet (HVA)

21) Miretti (Montesa)

22) Lazare (Maïco)

23) Pasquier (HVA)

500cc

1ère manche

1) Bacou

2) Gensac

3) Broutin

4) Rolland

5) Bouissou

2ème manche

1) Bacou

2) Broutin

3) Gensac

4) Bontemps

5) Vernier

3ème manche

1) Bacou

2) Broutin

3) Vernier

4) Gensac

5) Bontemps


Un aspect du duel Broutin-Bacou


Classement général

1) Bacou (Bultaco)

2) Broutin (Maïco)

3) Gensac

4) Bontemps

5) Vernier (CZ)

6) Rolland.JC (HVA)

7) Flourac (BSA)

8) Bouissou (HVA)

9) Schieman (HVA)

10) Lichter (HVA)

11) Rolland.D (HVA)

12) Lefèvre (AJS)

13) Florès.F (Maïco)

14) Merlier (HVA)

15) Florès.JL (Maïco)

16) Bénédetto (Maïco)

Source et photo : Motorama n°13

Vos commentaires
Articles du même thème